Aloha Paradise Hotel

Présentation de Aloha Paradise Hotel
Aloha Paradise Hotel, c'est un free to play qui consiste en un jeu de création, sorte de jeu de gestion où vous incarnez le manager d'un hotel qui a pour but de devenir le meilleur d'Hawai. Vous devez créer les vacances de vos rêves à travers ce jeu uniquement disponible sur PC et jouable également en ligne. Développé et édité par GAMESinFLAMES, tentons d'explorer un peu ce jeu pour voir ce qu'il a à offrir à ses joueurs.

Gameplay :


Le premier objectif du jeu est de construire le meilleur hotel possible qui correspondrait le mieux à vos goûts et qui permettrait donc à vos visiteurs de s'amuser et de passer les meilleures vacances de leur vie. Le titre offre une facilité de construction plutôt rare ce qui apporte énormément de customisation aux bâtiments et à l'endroit général ce qui peut donner énormément de stations différentes entre les joueurs qui peuvent par ailleurs communiquer entre eux en jeu et s'échanger des vacanciers. Il faudra rendre les touristes heureux également via des attractions et des activités diverses qui coûteront plus ou moins cher à s'installer.

Le jeu n'est pas très joli graphiquement, mélangeant la 2D et une espèce de 3D pas terrible. Le gameplay n'est pas extraordinaire, plutôt commun et n'apporte rien de plus au genre. Aloha Paradise Hotel, c'est une sorte de skin posée aux jeux de gestion que l'on connait déjà avec une ambiance de vacances.

Pas grand chose ressort de tout ça et on se sent immédiatement trompés dans ce jeu qui ne propose rien de vraiment encourageant pour continuer une partie dans un genre qui demande pourtant de l'investissement.

Notre avis :


Aloha Paradise Hotel est donc un jeu oubliable et peut être déjà oublié avec une communauté quantitativement faible et qui parle déjà d'un jeu plutôt moyen. Il y a clairement mieux sur le marché, gratuit également.

Images

Pas d'image repertoriée.

Caractéristiques

Vidéos

Jeux comme Aloha Paradise Hotel

Actualités Aloha Paradise Hotel

Pas d'actualité repertoriée.